ATELIER. Le Coran au 7ème siècle et l’Islam depuis le 18ème abordés au prisme de l’Histoire et de l’anthropologie (professionnels)

image_pdfimage_print

« Aucune perception, religion, philosophie, société, connaissance, groupe humain ou personne n’échappe à une construction historique de ses récits et productions » SD

Cet atelier apporte des éclairages à propos des imaginaires, réalités ou fantasmes, convoqués autour de l’Islam depuis que l’explosion de l’idéologie Daesh et des attentats « au nom d’Allah » ont suscité de nombreux remous autour de cette religion. Il invite à prendre du recul, à clarifier certains confusions, à mieux saisir les enjeux qui se croisent et donne des points d’appui pour mieux dialoguer.

Le passé infuse dans les imaginaires et l’inconscient collectif à travers de nombreux récits, souvent chargés d’émotions, de mythifications, de confusions ou de traumas/colères. Le travail d’analyse et de recontextualisation historique apporte alors des éclairages utiles.
Cet atelier se penche sur deux périodes clefs, au 7ème siècle, et à partir du 18ème. Que racontent les historiens et chercheurs sur la société tribale de Muhammad dans l’Arabie du 7ème siècle ? Comment une religion témoigne-t-elle également du type de société et d’évènements politiques dans laquelle elle émergea ? Les événements survenus depuis le 18ème siècle peuplent également les imaginaires et font pression dans le présent (apparition du wahhabisme, colonisation-décolonisation, fin de l’empire ottoman, révolution iranienne, conflit chiisme / sunnisme…) et forment pour de nombreuses personnes un grand magma émotionnel que les semeurs de clivages savent manipuler.

Publics :

Version professionnels : social, éducation, soin, justice… et toute personne intéressée.

Version jeunes : en 2019, création d’une version destinée aux jeunes, élaborée avec des enseignants et documentalistes.

Contenus pédagogiques

  • Péplum : D’où vient le sentiment religieux à travers les âges ? Que raconte-t-il ? Que demande-t-il ? Quels sont les besoins exprimés dans le “Croire” ? Qu’est-ce que l’inconscient collectif ? Quelle différence entre mémoire inconsciente et histoire consciente ?
  • Au 7ème siècle. L’approche historique et anthropologique appliquée aux origines de la religion musulmane. La société de Muhammad dans le désert d’Arabie, les récits et imaginaires qui en découlent. Méthode de l’islamologue Rachid Benzine et apports de chercheurs. Identifier certaines conflictualités-clefs : Coran créé-incréé / Pouvoir temporel – pouvoir intemporel / Le « fantasme des origines » / Halal – Haram… / L’enfer et le paradis / Le littéralisme et la confusion entre langage scientifique, symbolique et religieux.
  • À partir du 18ème siècle. Avoir une vision globale des événements politiques qui, à partir du 18ème siècle, font retour dans le présent : le wahhabisme et son influence, la colonisation-décolonisation, la fin de l’empire ottoman, la guerre froide, la révolution iranienne, le conflit chiite-sunnite…
  • Intégration des apports, échanges autour des expressions actuelles du « Croire » et des questions que cela pose dans nos sociétés

Méthode

➜ Apports de connaissances à partir de vidéos et de textes. Récits et repères historiques.
➜ Échanges entre les participants, sensations, questions et ressources

Outils pédagogiques

➜ Dossier pédagogique complet distribué aux stagiaires.
➜ Centre de ressources en ligne (articles, vidéos) : www.cerese.fr

Infos pratiques

Lieu : Dans les structures qui accueillent l’atelier.
Animation : Sandrine Delrieu
Durée : ½ journée, 3h ou 3h30.

Organisation de l’atelier 

➜ Voir les conditions, durée, préparation, coût…

Infos complémentaires

Une autre version de cet atelier est développée dans la formation “Penser, ressentir et agir face aux radicalisations” conçue et animée par Le Cerese et Anthropos Cultures Associées (ACA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*