Pourquoi Le Cerese

image_pdfimage_print

Le Cerese développe une approche transversale, pluridisciplinaire et créative, autour de trois axes :

1/ Soutenir les jeunes et jeunes adultes dans leur orientation scolaire, professionnelle, citoyenne et sociale en partenariat avec les professionnels de l’éducation et du social.

Cet axe est désormais développé sur www.sorienter.org

« Travailler » ou s’imaginer travailler dans le futur, nécessite d’élaborer des liens signifiants entre :

  • Sa propre personnalité (conscience de soi, désir d’épanouir des compétences et de contribuer à la société, se projeter dans un parcours de vie…),
  • Les contextes actuels (études et formations, cadres et lois, public / privé – laïcité, salariat – entrepreunariat, relationnels dans les milieux professionnels…)
  • Un imaginaire actif autour des nouveaux métiers à venir, des besoins et orientations socio-culturelles de notre époque.

Le cycle d’ateliers créatifs « S’orienter… en développant une boussole intérieure et extérieure », permet de déployer avec les jeunes une culture générale, à la fois théorique et pratique, susceptible de leur apporter des repères structurants pour mieux élaborer leur propre parcours.
Ce cycle est ponctué de rencontres avec des auteurs, chercheurs, entrepreneurs… permettant de développer l’imaginaire des jeunes autour de la notion de « parcours de vie ».

FORMATION. Ces ateliers apportent aux professionnels des ressources complémentaires et des appuis créatifs pour enrichir leurs propres actions.
Les contenus sont toujours réadaptés en fonction des besoins des jeunes et professionnels.

Publics : jeunes, jeunes adultes et professionnels.
Lieux : à partir des classes de 4e et 3e en collèges, lycées, et tout type de structures qui accompagnent les jeunes et jeunes adultes sur ces questions.


2/ Ateliers et formation autour de sujets qui inquiètent nos sociétés et provoquent incompréhensions, clivages et parfois violences.

Apaiser, s’apaiser… dans la relation à soi, à l’autre, à la société, au religieux.

Le Cerese a déployé des ressources pluridisciplinaires permettant d’aborder certains sujets devenus épineux. Notre objectif est de partager des ressources que nous avons estimées pertinentes et pacifiantes.

  • Histoire du sentiment religieux et histoire des religions. Approche historique et anthropologique de l’Islam, 7° siècle et à partir du 18° siècle (nouveaux courants et repères géopolitiques).
  • Interroger autrement le conflit « sciences contre croyances » : différences et liens entre langage scientifique, symbolique et religieux.
  • Histoire de la laïcité et sens de certains choix historiques.
  • Éclairages psychanalytiques autour des liens entre radicalisations affectives et idéologiques. Avec un focus particulier sur le registre des clivages amour / haine, bien / mal et leurs déclinaisons au quotidien.
  • Ressources croisées pour apaiser les esprits et mieux dialoguer.

Le Cerese travaille à la fois avec des chercheurs et sur le terrain : depuis 2016, ateliers et formations dans l’Éducation Nationale, en centre de détention, dans des associations, des dynamiques de territoires…
Partenaire pour la formation professionnelle : Anthropos Cultures Associées.
S. Delrieu est diplômée 2019 de l’IEP d’Aix-en Provence (Certificat « Pluralité religieuse, Droit, Laïcité et Sociétés »).

Publics : professionnels (éducation, social, soin, institutions, entreprises…).
Lieux : dans les lieux des partenaires intéressés.
Lien : http://www.cerese.fr/category/societes-politiques-religions/ateliers-et-formations-axe-societes-politiques-religions/


3/ Sophrologie. Transmettre des ressources contribuant à désamorcer l’emprise du pulsionnel et de la haine dans les relations et contextes éducatifs et sociaux.

Depuis quelques années, les décharges pulsionnelles, la haine, les passages à l’acte et une violence verbale et physique éruptive minent bien souvent les relations, l’espace social, et les réseaux sociaux.
Certains états émotionnels ne sont pas « raisonnables », car ils prennent racine dans des affects souvent profonds en lien avec un sentiment d’insécurité vitale ou de blessures narcissiques vécues comme « mortelles ». Il n’est pas rare que certaines blessures psycho-affectives remontent également aux premiers mois et premières années de l’enfance, les ambiances sociales, relationnelles et idéologiques venant ensuite les exacerber.
Aborder les questions de pulsionnalité et de haine est donc assez complexe, et ne se résout pas avec des incantations (valeurs de la république, démocratie, etc) ou avec de la morale. La pression intérieure, notamment celle de la haine, n’est souvent pas accessible via le langage. Il faut donc trouver d’autres voies de passage pour aborder ces questions.

En terme de prévention, il s’agit alors de travailler dans le « monde intérieur » à partir du corps et des ressentis, avec des techniques qui permettent en premier lieu de calmer le système nerveux et les états émotionnels, de redévelopper un sentiment de sécurité intérieure et de confiance et de retricoter le lien entre évolution des nouveaux ressentis et langage.

Sophrologue et sophro-analyste de formation, Sandrine Delrieu a mis en place une série d’ateliers destinés à des professionnels qui travaillent avec des jeunes ou adultes. Ces ateliers permettent d’acquérir des notions de base en sophrologie et de pouvoir utiliser certains exercices avec des groupes.

Publics : professionnels (éducation, social, soin, institutions, entreprises…).
Les contenus sont toujours adaptés en fonction des besoins et publics.
Lieux : dans les lieux des partenaires.
Lien : http://www.cerese.fr/category/sophrologie-apaisements-resilience/ateliers-sophrologie-prevention-et-resilience/


Pour qui ? Avec qui ?

Les récits et propositions du Cerese s’adressent :
➜ aux jeunes, dans un cadre éducatif et social, en ramifiant avec les professionnels, les familles et l’environnement
➜ aux professionnels de l’éducation, du social, de la justice et du soin, associatifs et institutionnels
➜ aux chercheurs, groupes de réflexion…
➜ et à toute personne intéressée.

Un état d’esprit de co-construction
Nous travaillons en écoutant vos contextes, besoins et connaissances de votre terrain. Chaque atelier, intervention… peut nous amener à créer une manière de travailler ensemble, adaptée aux personnes et aux jeunes. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des idées ou questions…


Le centre de ressources du Cerese

Sur ce site, vous trouverez différentes ressources, soit produites par Le Cerese, soit sélectionnées pour leur pertinence sur les sujets abordés.
Nous faisons également le lien avec des chercheurs et auteurs avec lesquels existe une affinité intellectuelle et qui nous semble pertinents.
Prenez le temps de lire, de fouiller, de regarder les vidéos proposés, les liens…


Soutenir des démarches positives autour des questions de pouvoir d’agir

Enfin, parce que le sentiment d’impuissance et d’inutilité sociale contribue à nourrir les rancoeurs et angoisses, au fil des partenariats, Le Cerese peut soutenir des initiatives d’autres structures et acteurs, qu’elles concernent le plan personnel (s’apaiser et aiguiser un esprit critique), relationnel (dialogues, inter-religieux, co-créations, projets), social (participation et pouvoir d’agir) ou de diffusion de connaissances (conférences, rencontres…).

Sandrine Delrieu, responsable du Cerese – Version 2020.