FORMATION. Apaiser I. Les bases de la sophrologie. Prévention et résilience.

Cet atelier initie aux bases de la sophrologie dans un contexte éducatif ou social. L’objectif est de transmettre aux enseignants, éducateurs, infirmiers scolaires… des bases solides pour pouvoir ensuite mener des ateliers de manière autonome avec les élèves ou publics. Publics : 1/ groupe de professionnels (enseignants, éducateurs, infirmiers scolaires, animateurs…) 2/ groupe de parents et jeunes adultes 3/ groupes Suite →

FORMATION. Apaiser II. Les blessures de l’être, les clivages et la haine

Cet atelier explore la question des blessures de l’être, des expressions affectives qui peuvent en découler (tendance à l’absolutisme, au « tout ou rien », frustrations insupportables, sensations de menace permanente…), de la haine qui peut y couver ou se décharger, et des constructions intellectuelles qui peuvent s’y construire (inhibitions ou exhibitions, visions binaires dans les représentations de soi, de l’autre et Suite →

AUDIOS. 12 séances de sophrologie pour les professionnels, familles et jeunes / Apaiser les émotions, le corps et le mental

De nombreux enseignants et professionnels du social cherchent des outils et ressources pour apaiser les esprits dans les classes ou avec des groupes de jeunes. Permettre aux jeunes de se recentrer, de se décoloniser du « bruit du monde » ou de calmer une pulsionnalité et réactivité permanente. Favoriser les apprentissages, une plasticité cérébrale, la concentration. Développer une empathie susceptible de calmer Suite →

FORMATION. Apaiser, s’apaiser III – Apaiser les conséquences des chocs post-traumatiques

Cette formation s’adresse à des professionnels travaillant avec des personnes qui ont vécu des situations extrêmes, frôlé la mort… (personnes ayant été agressées, réfugiés politiques, personnes ayant fui la guerre, migrants…). Pré-requis : Formation « Apaiser, s’apaiser I » (Les bases de la sophrologie. 3 jours) Public : Professionnels du social et du soin. Jeunes adultes et adultes concernés par les chocs-post-traumatiques et toute Suite →