GROUPE de réflexion « Du fracas du monde à l’intimité de la classe » / Rectorat Aix-Marseille

Le Rectorat Aix-Marseille développe plusieurs groupes de réflexion autour de l’esprit critique, chaque groupe ayant pour objectif de mener une recherche collective et de produire une formation destinée aux enseignants et professionnels de l’éducation nationale (voir ci-dessous le schéma de tous les groupes). Ce groupe se penche sur la manière dont les jeunes, et la classe, peuvent être « envahis » par Suite →

GROUPE de réflexion « La croyance des élèves et l’enseignement du fait religieux » / Rectorat Aix-Marseille

Le Rectorat Aix-Marseille développe plusieurs groupes de réflexion autour de l’esprit critique, chaque groupe ayant pour objectif de mener une recherche collective et de produire une formation destinée aux enseignants et professionnels de l’éducation nationale (voir ci-dessous le schéma de tous les groupes). Le Cerese / Sandrine Delrieu participe à ce groupe en partageant des ressources transversales : Un projet Suite →

Apaiser le corps et le mental / 12 audios de sophrologie pour les professionnels, familles et jeunes

De nombreux enseignants et professionnels du social cherchent des outils, méthodes ou ressources pour apaiser les esprits dans les classes ou avec des groupes de jeunes. Permettre aux jeunes de se recentrer, de se décoloniser du « bruit du monde » ou de calmer une pulsionnalité et réactivité permanente.Favoriser les apprentissages, une plasticité cérébrale, la concentration.Développer une empathie susceptible de calmer le Suite →

LIEN ARTICLE. Le hadith aux abois, par Hocine Kerzazi

Les non musulmans qui se penchent sur l’Islam, son histoire, ses textes, ses imaginaires, ses courants… découvrent à un moment donné l’existence des hadiths : des milliers et milliers de « Dires et actes » du prophète Muhammad écrits après son décès. Certains auteurs ou hadiths sont « certifiés véridiques », d’autres non. L’article ci-dessous, de Hocine Kerzazi, permet d’avoir une idée des questionnements Suite →

FORMATION. Matières à penser, ressentir et agir face aux radicalisations. Les 24 et 25 janvier 2019 à Marseille.

Une formation pluridisciplinaire et créative pour enrichir son approche théorique et pratique.> Croiser les regards, les connaissances, les pratiques professionnelles et logiques de travail.> Prendre du recul, enrichir son analyse, imaginer des leviers préventifs. Cette formation est le fruit d’une collaboration entre Le Cerese et Anthropos Cultures Associées. Descriptif de la formation en PDFTélécharger Télécharger la fiche d’inscriptionTélécharger Contextes Les acteurs de terrain Suite →

LIEN. Edhem Elden, historien. L’empire ottoman face à l’occident (1299 – 1923)

L’empire Ottoman dura de 1299 à 1923, il fut démantelé après la fin de la première guerre mondiale. Pour sentir ce qui se joue au niveau de la mémoire et des imaginaires autour de la Méditerranée durant cet empire ottoman et dans la mémoire (parfois inconsciente) qu’il véhicule, il est intéressant d’écouter les cours de l’historien Edhem Eldem. Vous pouvez Suite →

TEXTE. Vivre dans « son » monde et/ou vivre dans « le » monde / Les liens entre croyances, conscience affective et esprit critique / S. Delrieu

Hamed et sa géographie affective « Aucune religion, philosophie, société, connaissance, groupe humain ou personne n’échappe à une construction historique de ses récits et productions. » Esprit critique ET conscience affective Ce texte aborde la question de l’esprit critique comme une activité affective ET mentale, ce qui demande d’écouter à la fois les discours et les sous-textes affectifs de ceux-ci. Les discours sont Suite →

LIENS. Le Coran au 7ème siècle et les mots du Coran par Jacqueline Chabbi, historienne.

L’historienne Jacqueline Chabbi apporte des ressources précieuses pour ressentir la société dans laquelle la figure de Muhammad et la religion musulmane prirent « racine ». Vous trouverez ici quelques ressources et liens. Jacqueline Chabbi, historienne : « Lire le Coran autrement » Jacqueline Chabbi diffuse depuis juillet 2018 des capsules vidéos sur les mots du Coran. Très utiles, ces capsules sont adressées également aux Suite →

SCHÉMA. Radicalisations ? Approche transversale d’un millefeuille de contextes, où… se tissent causes et conséquences.

Ce schéma est le fruit d’observations sur le terrain, d’écoute des discours ambiants, d’analyses et de recherches.Il synthétise une pluralité de contextes impliqués dans les radicalisations, en passant par les blessures de l’intime, le roman familial, la mémoire des siècles passés, l’historique et le géopolitique, les vécus sociaux et de multiples connaissances, sciences ou discours.Il propose ici et là quelques Suite →

Sessions 2019 de la formation « Penser, ressentir et agir face aux radicalisations »

Les prochaines sessions de la formation « Penser, ressentir et agir face aux radicalisations » (2 jours) auront lieu : – les jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2019 – les jeudi 16 et vendredi 17 mai 2019. Intervenantes : Sandrine Delrieu, Florence Lardillon et Clotilde O’Deyé Lieu : Théâtre de l’oeuvre. Marseille Horaires : 9h – 13h / 14h 17h Cette formation Suite →

LIENS. Les monnaies locales, un développement (trop) lent

Une des manières de redynamiser l’économie, les initiatives et échanges locaux, peut venir des monnaies locales. Quelques liens et ressources ici. Sur le site du mouvement Colibris, des explications. Qu’est-ce qu’une monnaie locale, comment en créer… Le film Demain racontait l’histoire des monnaies locales et donnait l’exemple suisse où les entreprises elles-mêmes ont leurs « monnaie locale ». Novembre 2016 : la Suite →

LIENS VIDEOS. Les mutations du monde du travail, de l’emploi… vus par Bernard Stiegler

Une série d’entretiens particulièrement intéressants. « Qu’est-ce que le travail ? Qu’est-ce que l’emploi ? Dans quelle mesure l’automatisation détruit-elle l’emploi ? Et si l’emploi est, comme l’affirme le philosophe Bernard Stiegler, le « contraire du travail » en son essence, notre nouveau monde numérique peut-il nous permettre de retrouver, mieux de réinventer ce sens perdu du travail ? » La série Suite →

TEXTE. Désamorcer les fantasmes des origines / S. Delrieu

« Un fantasme des origines plane dans l’air du temps. Comme si se fondre dans l’origine, s’y mouler, s’y conformer, allait résoudre le sens de la vie sur terre ou dans les cieux d’après. Depuis les attentats de Charlie Hebdo 2015, le mouvement religieux des salafistes fut pointé du doigt. Il pouvait, chez certains jeunes ou personnes chez qui une haine Suite →

ATELIER. Apaiser I. Les bases de la sophrologie. Prévention et résilience (professionnels et/ou jeunes)

Cet atelier initie aux bases de la sophrologie dans un contexte éducatif ou social. L’objectif est de transmettre aux enseignants, éducateurs, infirmiers scolaires… des bases solides pour pouvoir ensuite mener des ateliers de manière autonome avec les élèves ou publics. Publics : 1/ groupe de professionnels (enseignants, éducateurs, infirmiers scolaires, animateurs…) 2/ groupe de jeunes, de parents 3/ groupes mixtes Suite →

ATELIER. Les défis de l’adolescence et le passage du besoin au désir socialisé

L’adolescence est un passage parfois délicat, une étape constitutive vers la vie adulte qui nécessite un temps de réflexion.Le but de cet atelier est d’outiller la jeunesse en lui permettant de développer une réflexivité sur les enjeux de l’âge qu’elle traverse. Cette période de l’adolescence peut être conflictuelle et mener à un décrochage ou à des orientations radicales par manque de Suite →

LIEN ARTICLE. Contre l’idéologie de la compétence, l’éducation doit apprendre à penser. Par Marcel Gauchet et Philippe Merieu.

Entretien croisé avec Philippe Meirieu, pédagogue et essayiste et Marcel Gauchet, historien et philosophe. Le Monde | 02.09.2011 à 12h46 | Par Nicolas Truong http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/02/contre-l-ideologie-de-la-competence-l-education-doit-apprendre-a-penser_1566841_3232.html Dans quelle mesure l’évolution de nos sociétés ébranle-t-elle les conditions de possibilité de l’entreprise éducative ? Marcel Gauchet : Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic : on demande à l’école de résoudre par Suite →