image_pdfimage_print

L’objet social du Cerese : « Contribuer à favoriser le vivre ensemble, à lutter contre les radicalisations et les décrochages scolaires, relationnels et sociaux. Pour cela, Le Cerese développe des actions en faisant le lien entre le soin, le social, l’éducation, l’innovation sociale et sociétale, les sciences humaines, la création et la recherche. Il produit et diffuse des connaissances, des expériences et des outils qui participent à une approche pluri-disciplinaire de l’être humain et de son évolution dans une société en mutation. Le Cerese mène des recherches sur la mémoire, la conscience et les devenirs, et sur les processus de paix au niveau personnel et collectif. Il met en œuvre des collaborations et des actions, ateliers, formations, rencontres, conférences, colloques, productions écrites, vidéos, créations, centre de ressources… permettant d’échanger ces recherches et de les diffuser, en favorisant les mixités sociales, professionnelles, intergénérationnelles… Et développe les moyens humains et matériels, les partenariats et collaborations nécessaires à la réalisation de ces objectifs… »


Nos sociétés ont prouvé leur capacité de résilience suite aux attentats qui ont meurtri les corps et les esprits, mais nous sentons bien que cette crise structurelle ne se résoudra pas avec quelques pansements.
Depuis la crise financière de 2008, une poussée de changements oeuvre comme une tectonique des plaques (2011 : printemps arabes, mouvement des Indignés… mais également daesh et d’autres fanatismes). Cette ”crise du système” évoque une métamorphose qui pourrait déboucher sur des mutations aussi historiques que les révolutions de la fin du 18ème siècle. Elle nous invite à des remaniements dans nos manières de faire et de penser ; de prendre conscience de nos habitudes et systèmes ; d’oeuvrer à des changements structurels.
Il s’agit, avec d’autres, de faire en sorte que ces mutations soient bénéfiques, pacificatrices et socialement constructrices.

Penser des processus de paix ? En cette période de crises multiples, les propositions du Cerese suivent deux grands axes :
– oeuvrer à désamorcer des tendances extrémistes et clivantes (radicalisations affectives, sociales, politiques, religieuses)
soutenir des démarches positives sur le plan personnel (s’apaiser et aiguiser un esprit critique), relationnel (dialogues, empathie, co-créations) et social (représentations et valeurs partagées, participation et pouvoir d’agir).

➜ D’où cette image : « Penser avec le monde*, ressentir avec l’autre, agir en son lieu. »

Si le chantier peut paraître vaste, faire de petites choses de grande qualité avec une conscience holistique génère des ”effets papillon” et des échos bénéfiques. 

ÉTAT D’ESPRIT, TISSER DES LIENS

entre une écoute du terrain, de ce qui se vit, et la recherche-action en collaboration avec des chercheurs,
entre les jeunes, adultes, familles, citoyens, professionnels et institutionnels,
entre les domaines du soin, de l’éducation et du social, de l’entrepreneuriat et de la création,
entre le micro et le macro, ce qui a lieu sur le terrain et ce qui se joue dans les institutions.
en renforçant notre intelligence de situation et nos ressources dans des situations parfois délicates.

POUR QUI, AVEC QUI

Les propositions du Cerese s’adaptent à plusieurs types de personnes et de publics :
les jeunes, dans un cadre éducatif et social, en ramifiant avec les familles et l’environnement
les professionnels de l’éducation, du social et du soin, associatifs ou institutionnels
et toute personne intéressée.
Quand l’atelier s’adresse à des jeunes, les contenus sont remaniés en fonction de leurs âges et de leur univers. Plusieurs ateliers peuvent également mélanger les publics, notamment les jeunes et les professionnels qui travaillent avec eux, et l’intergénérationnel.

LES PROPOSITIONS

Vous pouvez nous contacter pour adapter ces propositions à vos besoins et contextes.

Formation

  • Penser, ressentir et agir face aux radicalisations (Cerese + Anthropos) – Article
    Avec un livret pédagogique (fil conducteur de la formation, ressources et biblio)

Ateliers collectifs

Les ateliers sont accompagnés de livrets pédagogiques.

  • Islam, Histoire et histoire(s). Le Coran au 7ème siècle et l’Islam depuis le 18ème abordés au prisme de l’histoire et de l’anthropologie (Cerese) – Article
  • Identité narrative, identifications et appartenances multiples » (Cerese + Anthropos) – Article
  • Comment parler tranquillement de religions aujourd’hui ? (Cerese) – Article
  • Apaiser I. Les bases de la sophrologie. Prévention et résilience (Cerese) – Article
  • Apaiser II. Apaiser les blessures de l’être, les clivages et la haine (Cerese) – Article
  • Comment calmez-vous les enfants stressés, angoissés ou parfois agressifs ? (Cerese)
  • Le Un, le Binaire et le Tiers. Récits autour des compétences affectives et sociales (Cerese) – Article
  • L’adolescence et le passage du besoin au désir (Cerese)

Groupe de réflexion collective ”Penser, ressentir et agir” (PRA).

  • Une dynamique interprofessionnelle sollicitant intelligence collective, partages de ressources et création d’actions – Article

Éditions, productions

  • Livrets pédagogiques sur les différents thèmes abordés.
  • Fichier audio de séances de sophrologie pour pratiquer de manière autonome
  • Livre ”Propositions pour apaiser les blessures de l’être, les clivages et la haine” (2019)
  • 2ème version du film « Aimantations » (2019)

Contributions, participations

  • Colloque euroméditerranéen sur la lutte contre la radicalisation. Atelier mené avec des jeunes et professionnels par Sandrine Delrieu et Hasna Hussein, sociologue des médias. Unismed, Théâtre La Cité. Marseille, Juillet 2017.
  • Groupe de réflexion sur l’esprit critique du Rectorat Aix-Marseille :
    • La croyance des élèves et l’enseignement du fait religieux.
    • Du fracas du monde à l’intimité de la classe.

 

* Le sous-titre du Cerese est inspiré de la phrase d’Édouard Glissant « Pense avec le monde, agis en ton lieu ».