FORMATION. Projet éducatif des professionnel.l.e.s, positionnement religieux des publics. 25 et 26 mai, 25 juin 2020. Marseille

image_pdfimage_print

Apports pluridisciplinaires, analyse de situations, soutien méthodologique

Cette formation est conçue et animée par Anthropos – Cultures Associées (Clotilde O’Deyé et Florence Lardillon) et Le Cerese (Sandrine Delrieu).

Dates : Lundi 25 et mardi 26 mai, jeudi 25 juin 2020 / 9h-17h.
Lieu : CCO Bernard du Bois – Velten. 16, rue Bernard du Bois. 13001 Marseille.
Contact, informations : Clotilde O’Deyé / Mail / Tel : 06 20 35 90 44


Contexte

De nombreux professionnel.le.s font face à des discours ou attitudes (de la part d’adultes, adolescents, enfants) qui bousculent certains principes et valeurs du vivre-ensemble, qui sont au coeur de leur projet éducatif :

  • Principe de la diversité religieuse et culturelle // difficultés à partager des temps de sociabilité en dehors de son propre groupe religieux, culturel, social ;
  • Principe de la liberté de conscience // tensions entre personnes qui ne « pratiquent » pas de la même manière, avec chez certain(e)s une volonté de contrôler et soumettre « l’autre » ;
  • Principe de la mixité filles-garçons et de l’égalité femmes-hommes // difficultés à partager des espaces de vie, de loisirs ou des pratiques socio-culturelles communs ;
  • Principe de la pluralité éducative // difficultés à accepter certains contenus pédagogiques estimés être en opposition et en conflit avec certaines théories religieuses. 

Comment aborder ces situations ? Quelle est leur récurrence ? Faut-il y déceler des phénomènes de « radicalisation » ? Sont-elles en contradiction avec la laïcité ? Le cadre et les différents contextes de la laïcité sont-ils suffisamment compris ? Quels leviers pour intervenir ? Comment se positionner, individuellement et ensemble? Quel rôle jouer en tant que intervenant.e de terrain ?

Cette formation a pour but de proposer une réflexion commune innovante, un soutien méthodologique, et un partage de stratégies et d’actions transversales entre acteurs.

Objectifs de la formation

  • Être en capacité de mieux analyser les situations rencontrées dans sa pratique
  • Acquérir des connaissances pluridisciplinaires sur les phénomènes rencontrés
  • Acquérir des ressources sur le sentiment religieux, l’histoire des religions, et sur l’Islam 
  • Élaborer des actions individuelles et collectives envers les enfants, adolescents et adultes, parents.

Approche pédagogique

Anthropos – Cultures Associées et le Cerese ont une expérience commune de plus de cinq ans de formation et d’ateliers autour de ces questions[1]. Nos principes d’intervention sont les suivants :

  • Inclusion de la diversité de points de vue et de profils des participant.e.s.
  • Apports théoriques très diversifiés : juridique, historique, psychologique, géopolitique, sociologique, approche du fait religieux, anthropologique.
  • Interactivité, jeux, expériences, élaboration commune

Participant.e.s

Professionnels de terrain, bénévoles, acteurs associatifs et institutionnels qui interviennent auprès de publics (enfants, adolescents, adultes).


Programme de la formation

Il est indispensable de suivre les trois journées car cela correspond à un processus pédagogique cohérent.

JOURNÉE 1

  • De quoi et de qui parlons-nous ?
  • À partir d’un film vidéo « Aimantations » de Sandrine Delrieu, analyse de différentes manières d’être « aimanté » par des radicalités affectives et idéologiques. Comprendre les situations extrêmes, psychotiques ou haineuses, pour les désamorcer en amont. Mieux développer des ressources psycho-affectives apaisantes dès l’enfance.
  • Quels rapports entre la radicalisation pouvant mener à poser des actes violents, et les postures religieuses rigoristes ?
  • Analyse de facteurs personnels et de processus économiques, religieux, sociaux et politiques qui peuvent mener à une posture religieuse rigoriste.
  • Apports de contenus transversaux permettant une compréhension sensible des motivations – et de prendre du recul.
  • Ateliers en sous-groupes à partir de situations identifiées par les participant.e.s
  • Objectif : décortiquer une situation et identifier les logiques à l’œuvre. Comprendre les « bonnes intentions » de l’autre. Approche interculturelle.

JOURNÉE 2

  • Analyse de facteurs personnels et de processus économiques, religieux, sociaux et politiques qui peuvent mener à une posture religieuse rigoriste (suite).
  • Histoire du sentiment religieux. L’intime spirituel, le socio-culturel et/ou le combat devenant politique.
  • Histoire, histoire(s) et imaginaires – l’Islam au fil des siècles.
  • Le courant du Wahhabisme et autres courants qui « colonisent » depuis le 20ème siècle les manières de croire dans l’islam, et altèrent le vivre-ensemble citoyen.
  • Textes / Lois / Valeurs clés  (Laïcité, Mixité filles/garçons, Pluralité éducative)  et religion : en quoi cela est-il compatible, incompatible ? Peut-on concilier plusieurs visions du monde ? Comment ?
  • Ateliers en sous-groupes à partir de situations identifiées par les participant.e.s :
  • L’arbre qui cache la forêt : au-delà du religieux, tenter de décrypter ce qui s’exprime.

JOURNÉE 3

  • Accueil et retour sur inter-sessions et les apports précédents.
  • Analyse de facteurs personnels et de processus économiques, religieux, sociaux et politiques qui peuvent mener à une posture religieuse rigoriste (suite).
  • Laïcité / Neutralité : Rappels théoriques et conséquences dans la pratique professionnelle : Les questions religieuses constituent-elles une matière à valoriser avec les publics  ? Et dans quelles conditions ?
  • Les leviers et les ressources des acteurs pour faire face à ces défis :
    • Méthodologies de mise en dialogue
    • Positionnement
    • Prévention
    • Ressources pédagogiques et juridiques
    • Dispositifs
    • Pistes de travail pluridisciplinaires selon les thématiques
  • Atelier : mise en commun d’outils, postures, projets déjà expérimentés ici et ailleurs ou à mettre en place. Des idées nouvelles peuvent émerger suite à cette formation.

Intervenantes

  • Sandrine Delrieu, sophrologue, sophro-analyste. Mots clefs : psychanalyse et radicalisations affectives, approche historique et anthropologique du religieux, repères géopolitiques, « apaiser les blessures de l’être, les clivages et la haine », construction du Sujet et pouvoir d’agir.
  • Florence Lardillon, ingénieure social. Mots clefs : Lutte contre les discriminations, pouvoir d’agir, parentalité, participation, citoyenneté, laïcité, démarche projet.
  • Clotilde O’Deyé, socio-anthropologue. Mots clefs : parentalité, interculturalité, vivre-ensemble et diversité de valeurs, posture professionnelle, jeunesses, pouvoir d’agir, exil, intégration, laïcité, démarche projet.

Modalités d’inscription

  • Publics : Tout.e intervenant.e concerné.e par la problématique
  • Tarif pour les trois jours :
    • Salarié.e (droits à la formation pris en charge) : 600€
    • Autre (Bénévole, étudiant.e, Chômeur.se…) : 180€

La fiche d’inscription est incluse dans le fichier à télécharger en haut de l’article.

Coordonnées

Anthropos-Cultures Associées : www.anthropos-consultants.fr
Mail : lesculturesassociees@gmail.com
Siret : 80226715300012
N° Organisme de formation : 93131554813

Le Cerese
Mail : lecerese@gmail.com
Centre de ressources en ligne sur ces thématiques : www.cerese.fr
Siret : 478057722 00033