Que peut la sophrologie pour apaiser les relations sociales ?

Le mot Sophrologie vient du grec :  Sos signifie tranquille, serein.  Phren signifie cerveau, conscience. Logos signifie étude, science. La Sophrologie est l’étude de pratiques permettant d’acquérir une sérénité de l’esprit. Ces pratiques sont accessibles et bénéfiques pour tous, quel que soit l’âge, chacun dans ses besoins. Corps, affectif et mental sont liés Corps, systèmes nerveux, émotions, affects, organes, intellect, tendances relationnelles, représentations, imaginaires, Suite →

LIENS. La sophrologie étudiée et conseillée par le docteur Marcel Rufo

Un interview du professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, réalisé par Sofrocay en février 2016. Marcel Rufo est médecin, neuropsychiatre et pédiatre. « Je suis un prescripteur de la sophrologie, avant une psychothérapie, une évaluation, une hospitalisation ». « Le retour au corps est fondamental pour créer une alliance et se réapproprier son corps. Le socle du mieux-être c’est souvent pour moi la sophrologie. L’adhésion des Suite →

LIENS. Sophrologie à l’école, témoignages de jeunes et d’enseignants

Mis en avant

Les enfants peuvent rapidement sentir les bienfaits de la sophrologie ou du yoga non seulement dans leur monde intérieur (meilleur sommeil, angoisses qui disparaissent…) mais également dans leurs apprentissages (meilleure concentration, mémoire, etc). Voici quelques liens. Reportage TV – Témoignages de jeunes. via <a href= »https://www.youtube.com/watch?v=Y7K5QzM26ps »>Bienfaits de la sophrologie pour les enfants – YouTube</a> Un reportage du 30 septembre 2016, le 20h, Suite →

CONFÉRENCE sur la méditation à la faculté de médecine de Strasbourg

L’Université de Strasbourg s’intéresse de très près aux effets bénéfiques de la médiation sur la santé. Jon Kabat-Zinn, fondateur de la célèbre clinique de réduction du stress, Center for mindfulness in medicine, health care, and society (University of Massachusetts medical school), a animé une conférence exceptionnelle intitulée « Méditation et médecine du corps-esprit : quels effets en santé publique et dans Suite →