ATELIER. Les défis de l’adolescence et le passage du besoin au désir socialisé (jeunes et professionnels)

image_pdfimage_print

L’adolescence est un passage parfois délicat, une étape constitutive vers la vie adulte qui nécessite un temps de réflexion.
Le but de cet atelier est d’outiller la jeunesse en lui permettant de développer une réflexivité sur les enjeux de l’âge qu’elle traverse. Cette période de l’adolescence peut être conflictuelle et mener à un décrochage ou à des orientations radicales par manque de ressources pour élaborer les différents remaniements en jeu (dans la relation à soi-même, à la famille, à la société, aux amitiés, à l’autorité…). Sous forme de dialogues avec les jeunes et de récits, il s’agit de prendre conscience des changements affectifs et relationnels qui ont lieu à l’adolescence et de leur apporter des ressources pour traverser cette période du mieux possible. Le Moi social sera abordé, notamment les représentations intérieures du monde extérieur qui facilitent ou contrecarrent une entrée dans « la vie adulte ».

Publics

Jeunes (à partir de 12, 13 ans), jeunes adultes et professionnels du social, de l’éducation, du soin, de la justice…
Milieu de l’accompagnement à l’emploi. Groupes mixtes jeunes / parents.

Contenus pédagogiques

Les échanges se construisent à partir de ce type de questions :

  • quelle est la différence entre le besoin (prendre, ramener à soi… sur fond d’urgence vitale) et le désir (aller vers) ?
  • différences et liens entre le principe de plaisir et le principe de réalité 
  • comment mieux identifier son propre désir, et un imaginaire de soi dans le futur ? Imaginaire des métiers, des fonctions, des rôles… Se relier à un rêve.
  • comment accepter la part de frustration, d’attente, d’élaboration… que le désir social implique ?
  • pourquoi désirer fait-il prendre un risque (échec, dévalorisation, image de soi…) et comment tirer des leçons d’un échec ?
  • pourquoi certains finissent-ils par détruire ce qu’ils désirent ? (« se couper l’herbe sous les pieds »)
  • qu’est-ce que la construction d’une confiance en soi dans le temps ?
  • comment (se) construire avec des soutiens relationnels ? 
  • Relation à la société. Quelles représentations intérieures du monde extérieur ? Et du « monde du travail » ? Jeu sur les métiers et l’imaginaire de soi dans un métier.
  • « Trouver sa place ou créer sa place ? » Les différents statuts : être salarié, monter son entreprise, créer une association… 
  • Pourquoi tout revenu est-il « soumis à cotisation ? » La construction de la solidarité nationale à partir du Conseil National de la résistance. La dynamique donner/recevoir. La conscience d’appartenir et de contribuer à un ensemble plus vaste.

PS : Cet atelier a été conçu suite à un échange avec l’association USEA, Un stage et après (Paris), qui travaille sur l’orientation des jeunes en 3ème.

Méthode

➜ Approche dynamique et inter-active. De nombreux échanges entre les participants, récits, sensations, questions et ressources
➜ Apports de connaissances, récits.

Outils pédagogiques

➜ Schémas et dessins distribués aux jeunes.
➜ Supports vidéos, témoignages.

Infos pratiques

Lieu : Dans les structures qui accueillent l’atelier.
Animation : Sandrine Delrieu
Durée : de 2h ou 3h selon l’âge et le lieu.
Cet atelier peut être réalisé deux ou trois fois avec un même groupe de jeunes, pour les accompagner dans un parcours avec des professionnels (voire familles).

Contact : lecerese@gmail.com
Et voir ICI les infos pratiques


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*