ARTICLE. Comment le cerveau refuse de changer d’opinion politique (et religieuse).

La rigidité mentale et le fait de s’accrocher à des certitudes qui nient une partie de la réalité, n’ont guère à voir avec l’exercice d’une réflexion approfondie, d’une intelligence de situation ou d’une « liberté de penser ». Les croyances rigides ont en sous-texte un lien entre construction de soi et plasticité cérébrale. Les résistances aux changements peuvent être profondes car les remaniements du « Moi » font Suite →

TEXTE. Vivre dans « son » monde et/ou vivre dans « le » monde / Les liens entre roman familial, croyances, conscience affective et esprit critique / S. Delrieu

Mis en avant

Hamed et sa géographie affective « Aucune religion, philosophie, société, connaissance, groupe humain ou personne n’échappe à une construction historique de ses récits et productions. » Esprit critique ET conscience affective Ce texte aborde la question de l’esprit critique comme une activité affective ET mentale, ce qui demande d’écouter à la fois les discours et les sous-textes affectifs de ceux-ci. Les discours sont Suite →

CONFÉRENCE. « Les neurosciences mettent en évidence l’influence réciproque entre vécu psychique et expérience corporelle »

« La pensée occidentale a longtemps dissocié la matière et l’esprit, le mental et le corps. Aujourd’hui, les neurosciences mettent en évidence l’influence réciproque entre vécu psychique et expérience corporelle. Méditer améliore certaines fonctions cérébrales. » Une conférence enregistrée en juin 2013. Antoine Lutz , chercheur au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

VIDEO. Le récit de soi par Boris Cyrulnik

Le cerveau est sculpté par notre existence. « Dans cette conférence, Boris Cyrulnik évoque les usages et fonction du « récit de soi » dans le monde contemporain. « Quand [un blessé] est entouré et qu’il tente d’adresser un récit à une personne qui le sécurise, il élabore la représentation de son malheur et remanie le sentiment qu’il éprouve. C’est pourquoi il est aussi Suite →

PSYCHO. Développement de l’enfant : Une relation fondée sur l’empathie

Le manque d’empathie, d’une perception et compréhension sensible de l’autre qui permette d’améliorer les relations privées et professionnelles, et de mieux penser nos organisations sociales et politiques inquiète. Cette compétence se développe dès l’enfance. via Développement de l’enfant : « il faut une relation fondée sur l’empathie Par Elena Sender le 01.04.2017 A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, le Suite →

TEXTE. Désamorcer les fantasmes des origines / S. Delrieu

« Un fantasme des origines plane dans l’air du temps. Comme si se fondre dans l’origine, s’y mouler, s’y conformer, allait résoudre le sens de la vie sur terre ou dans les cieux d’après. Depuis les attentats de Charlie Hebdo 2015, le mouvement religieux des salafistes fut pointé du doigt. Il pouvait, chez certains jeunes ou personnes chez qui une haine Suite →