Le Cerese

Pense avec le monde, ressens avec l'autre, agis en ton lieu (PRA)

Category

Complotismes

La question du « complotisme » ne peut pas se traiter de manière binaire vrai / faux, voire bien / mal.
1/ Il serait angélique, ou de mauvaise foi, de penser que les représentants d’une autorité, par exemple les états, n’aient jamais caché ce qu’ils faisaient notamment sur le plan géopolitique pour arriver à des fins que journalistes et citoyens ont découvert bien plus tard. Qu’il y ait suspicion de manipulation ne doit pas étonner : la franchise aurait attiré la confiance.
Par contre, du doute éclairé au fantasme paranoïaque envahissant, l’écart est large.
2/ Il serait naïf de penser qu’une vérité existerait en soi, ou qu’une personne aurait accès à « toute la vérité ». Dans le monde extérieur, nous n’avons pas accès à tout ce qu’il se passe. Dans notre monde intérieur, nos filtres inconscients orientent nos perceptions et nos interprétations.

Une des questions intéressantes qui ressort de l’ambiance actuelle est la manière dont chacun peut prendre conscience de ce qu’il pense, de pourquoi il le pense, et de comment il est lui-même pensé par les autres, par son histoire, ses besoins et ses blessures.
Vis-à-vis de toutes les informations qui circulent sur la « vérité », il est bien plus intéressant de « prendre note » et d’attendre. Il n’est nul besoin de « croire » ou de foncer tête baissé mais au contraire prendre du recul, et enquêter sur les sujets qui nous passionnent ou nous intriguent, en laissant toujours de la place dans notre esprit pour l’irruption d’une information inédite.

L’enjeu qui sous-tend cette prise de recul est d’une part d’apprendre à penser (esprit critique, analyse des sources, qui parle et dans quel intérêt…) mais également de prendre conscience de la manière dont notre pensée et nos représentations impactent la société.
Avons-nous une vision clivante ? Dans ce cas, nous contribuons à provoquer les clivages que nous passons notre temps à observer.
Avons-nous une pensée de type paranoïaque ? Dans ce cas, nous contribuons à fabriquer les ennemis que nous constatons. Etc

Il s’agirait donc, à partir de cet air du temps qui interroge ce que nous pensons et comment nous le pensons,
de se demander ce qu’est L’ACTE DE PENSER, ce qu’il invoque et ce qu’il provoque.

image_pdfimage_print

COMPLOTISME. « Un Français sur cinq doute encore de la « version officielle » de l’attentat de « Charlie Hebdo »

Article lu sur Libération Par Tristan Berteloot — 6 janvier 2018 à 10:28 Une enquête, que publieront lundi la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, révèle que 19 % des Français considèrent toujours que «des zones d’ombre» entourent l’attaque des frères Kouachi… Continue Reading →

© 2018 Le Cerese — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑