ARTICLE. Comment le cerveau refuse de changer d’opinion politique (et religieuse).

La rigidité mentale et le fait de s’accrocher à des certitudes qui nient une partie de la réalité, n’ont guère à voir avec l’exercice d’une réflexion approfondie, d’une intelligence de situation ou d’une « liberté de penser ». Les croyances rigides ont en sous-texte un lien entre construction de soi et plasticité cérébrale. Les résistances aux changements peuvent être profondes car les remaniements du « Moi » font Suite →

PRESSE. La méditation améliore le cerveau, par Antoine Lutz, chercheur à l’Inserm

Article paru sur Le Point le 05/07/2014 Rencontre avec Antoine Lutz, chercheur à l’Inserm, qui explique au « Point » pourquoi les neuroscientifiques s’intéressent à la méditation. Propos recueillis par JÉRÉMY ANDRÉ Peut-on prouver scientifiquement que les exercices de méditation améliorent le fonctionnement du cerveau ? Antoine Lutz, chercheur à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), a participé à Suite →

VIDEO. Les lois naturelles de l’enfant. Éducation et plasticité cérébrale.

Céline Alvarez a mis en place une méthode d’éducation avec les jeunes enfants en tenant compte des connaissances en neurosciences sur la plasticité cérébrale. À savoir également que cette plasticité cérébrale continue dans la jeunesse, avec les adolescents et chez les adultes, même si le potentiel est moins « plastique ». Son site est ICI.

PRESSE. La méditation validée par les neurosciences / Développement de la plasticité cérébrale

L’article original est paru sur le site de Les Échos. Inspirées de la pratique des moines bouddhistes, les techniques méditatives agissent sur le fonctionnement et même sur la structure du cerveau, selon de nouvelles études. Jusqu’à présent, le bénéfice de la méditation sur le vieillissement avait seulement été suggéré par certains travaux de la Nobel de médecine Elizabeth Blackburn. Une Suite →