Sessions 2019 de la formation « Penser, ressentir et agir face aux radicalisations »

www.cerese.fr
contact : sandrine delrieu
lecerese@gmail.com


Les prochaines sessions de la formation « Penser, ressentir et agir face aux radicalisations » (2 jours) auront lieu :
– les jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2019
– les jeudi 16 et vendredi 17 mai 2019.

Intervenantes : Sandrine Delrieu, Florence Lardillon et Clotilde O’Deyé
Lieu : Théâtre de l’oeuvre. Marseille
Horaires : 9h – 13h / 14h 17h

Vous pouvez vous inscrire à ce module de deux jours avec votre OPCA (Formation professionnelle).

Plus d’informations à partir du 15 septembre 2018.
Envoyez-nous un mail si ce module vous intéresse.

 


Ce PDF a été fabriqué, ou cette page imprimée, à partir du site www.cerese.fr
Si vous utilisez les ressources de ce site, merci d’en citer la source.



Site en reconstruction

www.cerese.fr
contact : sandrine delrieu
lecerese@gmail.com


Le site – Centre de ressources du Cerese fait peau neuve.
Il sera finalisé en septembre 2018, avec la description des actions développées.

Des ressources, textes, vidéos, liens, articles… sont déjà présentes, vous pouvez les parcourir.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être informé des mises à jour.


Ce PDF a été fabriqué, ou cette page imprimée, à partir du site www.cerese.fr
Si vous utilisez les ressources de ce site, merci d’en citer la source.



ACTU. Groupe PRA : Rencontre d’octobre 2018

www.cerese.fr
contact : sandrine delrieu
lecerese@gmail.com


Une première rencontre du groupe PRA « Pense avec le monde, ressens avec l’autre, agis en ton lieu » aura lieu en octobre 2018.

L’objectif sera de croiser des énergies, idées, structures et personnes… avec une dynamique reliant territoires et ressources partagées.

Ce groupe est ouvert à tous, communauté éducative, acteurs de la politique de la ville, habitants, adultes et jeunes.

Si vous désirez y participer, être tenu au courant des actions et rencontres de ce groupe, faire des propositions… envoyez un mail au Cerese.


Ce PDF a été fabriqué, ou cette page imprimée, à partir du site www.cerese.fr
Si vous utilisez les ressources de ce site, merci d’en citer la source.



RENCONTRE. « Dans le vif du sujet – Religions, Identités, Jeunesses » – 3 avril / Marseille

www.cerese.fr
contact : sandrine delrieu
lecerese@gmail.com


Projection et ateliers, journée gratuite sur inscription
ouverte à tous, jeunes et adultes, habitants et professionnels

Le mardi 3 avril 2018, au Centre Social Baussenque, de 9h30 à 16h15
34 rue Baussenque. 13001 Marseille.

Cette journée d’échanges est proposée par le groupe de réflexion « Jeunes à vif, Jeunes en devenir »*, qui s’est réuni à Marseille en 2016 / 2017*. Nous proposons au public de venir découvrir et partager des ressources, récits et ateliers autour de ces trois axes « Religions, identités et jeunesses en devenir ». Cet événement a lieu durant la Biennale des écritures du réel initié par le Théâtre la Cité.

9h30 Accueil – Café

10h : Récit et projection du film « Le droit à la trajectoire », avec Omar Benlaala

Parmi les 5 films réalisés en 2017*, nous avons choisi de vous présenter le récit-témoignage d’Omar Benlaala, auteur du livre « La barbe » dans lequel Omar témoigne, 20 ans après, de son parcours de jeunesse : à Ménilmontant à Paris, il franchit les portes d’une mosquée, devient l’un des premiers « barbus » de son quartier, et s’engouffre dans le mouvement des Tabligh usqu’à devenir un prédicateur très enjoué, soucieux de son public et de devenir quelqu’un de bien. Le Pakistan, l’Inde, le Bengladesh… et puis, et puis… la vie, l’amour, l’écriture…

Après la diffusion du film, nous organiserons une animation en « world café » autour de deux questions qui donneront à chaque fois l’occasion de débats et d’échanges avec le public.
Le film est visible ICI.

Au final, des idées, des sensations, des propositions, à partager.

12h30-13h45 : Un repas commun

est possible, pour qui aura envie d’apporter sa barquette et de la partager avec les autres. Sinon, le quartier du Panier offre beaucoup de possibilités pour se nourrir.

14h – 16h15 : Ateliers / Expérimentations / Partage

Ces trois ateliers seront menés en simultané.

#1 COMMENT PARLER TRANQUILLEMENT DE RELIGIONS AUJOURD’HUI ?
« Nous aurions pu naître ailleurs et croire en autre chose. » Animation : Sandrine Delrieu et Marilaure Mahé.
Cet atelier propose des voyages dans les manières de croire qui nous auraient été transmises si nous étions nés… ici ou ailleurs. Les différents récits religieux et spirituels qui se transmettent dans le monde et entre les générations créent des ambiances familiales et sociales, des réconforts ou des angoisses, des explications ou de nouvelles questions. Ils transmettent une manière de percevoir, de sentir, de penser et de se penser. Avons-nous déjà fait un pas de coté pour voyager dans les perceptions et récits de nos voisins ? Faisons de ce sujet parfois épineux une rosée du matin.

#2 ET SI “IDENTITÉ” N’ÉTAIT PAS UN GROS MOT… mais la somme de petits ?Animation : Clotilde O’Deyé, Éléonor Lemaire et Samuel Yagappan
Lorsqu’on parle de l’identité de quelqu’un, il en ressort fatalement la sensation que l’on va l’enfermer dans une image figée, qui ne le concerne pas réellement. Et lorsque l’on parle de soi, comment se définir ? Les logiques d’assignation font que l’on se choisit parfois une identité simplifiée. Et si on jouait à un jeu ? Qu’est ce qui fait lien entre nous ? Qu’est ce qui nous définit ? Qu’est ce qui nous sépare ? Pourquoi on se rassemble, comment on s’assemble ?
Un jeu sur les alliances et le sentiment d’appartenance, puis un échange. Enfin, chacun pourra réfléchir à ce qui serait sa carte d’identité singulière.

#3 JEUNESSES EN DEVENIR : NOURRIR LA RECHERCHE DE SENS
Animation : Florence Lardillon, Olivier Estran et Mohammed Kassouri.
Bien se considérer, trouver sa place à l’école, dépasser les incriminations médiatiques et les discriminations sociales, avoir des envies, éviter les risques, construire un projet !
Un quart seulement de la population française a moins de 20 ans, mais la pression est forte pour devenir un « adulte accompli » et le regard des trois-quart restant n’est pas toujours tendre et soutenant.
Qu’avons nous à dire en tant que jeunes ou adultes sur ces parcours de vie ? Quels sont nos obstacles, nos rêves ? Quelles rencontres et propositions portent leurs fruits ? Quelles initiatives à partager ?

Dans chaque atelier :
– un texte de présentation ou un dispositif ludique sera proposé
– des échanges et des propositions

 15h30-16H15 – Restitution des ateliers avec les participants

Échanges et propositions. Conclusion de la journée.

INSCRIPTIONS : La journée est gratuite, mais inscrivez-vous 🙂
En ligne :

https://www.billetweb.fr/biennale-des-ecritures-du-reel-4&quick=155281
ou par mail : delrieu.sandrine@gmail.com

 

Cette journée est animée par des membres du groupe “Face aux jeunes à vif”

Ont contribué : Samuel Yagappan, Matthieu Lepers, Norbert Sardi, Myrta Fauguet (Éducateurs à l’ANEF), Mohammed Kassouri (Éducateur), Marilaure Garcia Mahé (Auteure de théâtre et psycho-pédagogue), Assia Zouane (Consultante Intelligence colllective, interculturel et projets), Olivier Vincent (Histoire – Lycée professionel Mistral), Raymond Ruot et Céline Bijot (Archives Municipales de Marseille), Camille Jouany (Français, collège Jules Ferry), Chloé Parisse (Psychologue), Magali Perl (Psychologue), Traoré Ahmed, Dosso Yakalelo, Traoré Kabiné, Kaïssa Bakayoko, Fatoumata Diakhabi, Denis Perrigueur (Enseignant), Vivette Chomat (IMF), Cécile Mininno, Katia Kovacic, Eléonor Lemaire, Olivier Estran… et tous ceux qui sont passés une ou deux fois dans le groupe, nous ont croisés, accueillis… la liste ne sera jamais complète !
Merci au Centre Social Baussenque et son équipe pour son accueil et sa contribution à cette journée.

et coordonnée par :

> Sandrine Delrieu, responsable du Social Lab du Théâtre La Cité (de 2014 à 2017)
> Florence Lardillon, ingénieur social, formatrice et responsable de projets (parentalité, prevention et lutte contre les discriminations, pouvoir d’agir, vivre ensemble, promotion de la santé…)
> Clotilde O’Deyé, socio-anthropologue, formatrice et responsable de projets à Anthropos- Cultures Associées (anthropologie, parentalité, interculturalité, exil, pouvoir d’agir, vivre-ensemble) www.anthropos-consultants.fr

* Le groupe de réflexion “Face aux jeunes à vif”

Composé d’acteurs du social, de l’éducation et du soin, de parents et de jeunes, l’objectif de ce groupe a été e partager des ressources permettant de sortir des sidérations émotionnelles et intellectuelles provoquées par le choc des attentats commis « au nom d’Allah » et des départs de jeunes fascinés par l’État Islamique, ses discours et ses promesses. Cet espace de recherche nous a permis de travailler de manière transversale et de nous outiller les uns les autres face à ces questions, et de co-construire certaines actions ensemble. Sur le thème des radicalisations, nous sommes partis d’un angle large sur les différentes formes et causes possibles (identitaires, économiques, religieuses, culturelles, idéologiques, politiques, psychiques…). Il s’agissait de questionner la complexité des phénomènes pour identifier des leviers et des ressources innovantes ; sortir du sentiment d’impuissance et de peur pour passer dans une logique de créativité et de pouvoir d’agir grâce à un changement de regard, de relationnel et des ressources nouvelles. Envers les jeunes, nous avons développé une logique d’écoute et de questionnement, d’action collective et d’échanges.

* Le projet “Jeunes à vif, Jeunes en devenir” mené en 2016/17 avec le Théâtre La Cité

Ce projet a croisé ce groupe de réflexion-action, le spectacle de théâtre « Ne laisse personne te voler les mots » de Michel André et Selman Reda, des conférences et rencontres avec des chercheurs et invités, la production de récits vidéos pouvant servir de point d’appui pour des dialogues, une formation professionnelle « Matières à penser les radicalisations » réalisée par Sandrine Delrieu, Florence Lardillon et Clotilde O’Deyé dans des collèges et lycées en partenariat avec le rectorat Aix-Marseille, et des ateliers.


Ce PDF a été fabriqué, ou cette page imprimée, à partir du site www.cerese.fr
Si vous utilisez les ressources de ce site, merci d’en citer la source.



CONFERENCE. Radicalisations et violences extrêmes, Jacques Semelin (Imera / Camp des milles)

www.cerese.fr
contact : sandrine delrieu
lecerese@gmail.com


22 Février 2018 – 17h30
CONFÉRENCE / DÉBAT : RADICALISATIONS ET VIOLENCES EXTRÊMES PAR JACQUES SEMELIN

Historien et politologue, Jacques Semelin est professeur à Sciences Po Paris et directeur de Recherche au CNRS. Auteur notamment de Purifier et Détruire, Seuil, 2005, 2017 (3ème édition).

Lieu: AMSE, Amphithéâtre, 3ème étage, 5-9 boulevard Bourdet, 13001 Marseille (face à la gare Saint-Charles)

Modérateur : Bernard Mossé (Responsable des contenus scientifiques, Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation)

————————————————————————————–

À propos de la Shoah, Claude Lanzmann a écrit : « Entre le vouloir tuer et l’acte même, il y a un abîme ». On ne peut imaginer meilleure introduction pour interroger ces trajectoires sidérantes qui entraînent individus et groupes de l’idée de détruire en masse à sa réalisation concrète.

Comment penser ce passage à l’acte de massacrer, non comme une impulsion psychologique mais comme un processus à la fois incertain et volontaire ? La notion de « radicalisation » peut-elle nous être utile ? Seul un regard pluridisciplinaire peut nous aider à approcher cette complexité vertigineuse, par-delà les différences culturelles et religieuses. On tentera de circonscrire ces cadres mentaux qui préforment les conditions du passage à l’acte, y compris en démocratie.

Cette conférence, est la première d’un cycle sur Les dynamiques d’extrémisation, en pensées et en actions, proposé par la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, et l’IMéRA, Institut d’Etudes Avancées d’Aix- Marseille Université.
> En savoir plus: http://www.campdesmilles.org/agenda.html

Contacts : bernard.mosse@campdesmilles.org ; pascale.hurtado@univ-amu.fr

————————————————————————————————————

Cette conférence, est la première d’un cycle sur Les dynamiques d’extrémisation, en pensées et en actions, proposé par la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, et l’IMéRA, Institut d’Etudes Avancées d’Aix- Marseille Université.

> En savoir plus sur le cycle sur Les dynamiques d’extrémisation, en pensées et en actions

Contacts : bernard.mosse@campdesmilles.org ; pascale.hurtado@univ-amu.fr


Ce PDF a été fabriqué, ou cette page imprimée, à partir du site www.cerese.fr
Si vous utilisez les ressources de ce site, merci d’en citer la source.